Les sentinelles de l’âme

En collaboration avec Jean-Yves Huvey.

Qu’est-ce que la souffrance au travail comme dans la vie privée ? Les deux ne sont-elles pas liées ? La question de la relation d’aide se pose. Pourquoi dans l’entreprise et pas ailleurs quand il y a faillite publique du social ? De vraies questions et des réponses claires.

Jack London disait « les plus belles histoires commencent toujours par des naufrages ». C’est en  raison de mes propres naufrages sans doute, et en raison du naufrage grandissant du monde du travail, que  je me suis tourné vers les autres, que j’ai voulu les aider, les secourir, les sauver de leurs propres naufrages et, qu’à leurs côtés, j’ai commencé d’écrire une plus jolie page dans l’histoire du monde du travail. Une histoire où chaque être en souffrance rencontrerait une écoute, un regard, une main tendue pour se reconstruire, pour redevenir une belle personne. J’y ai cru, j’y crois encore.

Ma présence dans ce métier est la suite logique des expériences de ma vie et d’une première réponse d’action d’écoute au sein du comité d’entreprise de la société

Publicités